5

Le populiste anti-populiste de France

VARSOVIE – Les démocrates de tous bords se réjouissent à l'idée que le centriste pro-européen Emmanuel Macron (plutôt que Marine Le Pen du Front National d'extrême-droite), soit le prochain Président de la France. Mais même si la victoire de Macron est une bonne nouvelle, elle ne laisse en rien présager la défaite du populisme en Europe. Au contraire, Macron représente une sorte de « populisme éclairé » qui comporte son propre lot de problèmes.

La candidature de Macron, comme celle de Le Pen, a été un refus face aux grands partis politiques français. Il a convaincu ses électeurs par une promesse de style scandinave, qui a combiné  le libéralisme économique à un État-providence flexible. Mais il faut peut-être se résoudre à admettre que la Scandinavie est unique et que les programmes qui réussissent là-bas ne sont peut-être pas reproductibles ailleurs.

Néanmoins le populisme de Macron n'est peut-être pas tout à fait une mauvaise chose à court terme. Il se peut qu'actuellement, en France comme ailleurs, seul un populiste puisse battre un autre populiste. Si cela est vrai, le populisme éclairé de Macron est certainement préférable au populisme nationaliste de Le Pen. La question est de savoir si le populisme éclairé peut jouer un rôle pour éviter la dérive des systèmes politiques vers toutes les sortes de populisme et surtout les conduire vers de véritables solutions aux problèmes de leurs pays.

Le seul véritable antidote au populisme (la seule véritable manière de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les citoyens ordinaires), est une plus grande mondialisation politique. Après tout, c'est la mondialisation économique sans la mondialisation politique qui produit le nationalisme. Les populistes promettent d'arrêter la mondialisation économique ; en réalité, ils ne peuvent arrêter (ou inverser) que la mondialisation politique. La montée en puissance des populistes crée à ce titre une dynamique d'auto-renforcement, par laquelle le nationalisme prend de plus en plus d'ampleur.