EdTech Stanford University/Flickr

Une théorie de la justice pour les conseils d’administration

LONDRES – Il existe un réel danger que les dirigeants d’entreprise, prenant derrière des portes closes des décisions qui paraissent justes, finissent par ne plus être en phase avec le monde extérieur. Lorsque les portes s’ouvrent et que les décisions sont annoncées, il est évident que les membres des conseils d’administration sont souvent complétement déconnectés des réalités économiques et sociales de ce monde.

Prenons par exemple les rémunérations des dirigeants d’entreprise. Même si elles peuvent être justifiées logiquement par les comités de rémunération des conseils d’administration au moyen de formules complexes, elles semblent souvent vraiment décalées par rapport au sens commun.

Les administrateurs doivent réfléchir à deux fois aux choix qu’ils font derrière ces portes closes. Le principe directeur des décideurs doit être le voile d’ignorance, le concept avancé par le philosophe politique John Rawls dans son ouvrage Théorie de la justice, publié en 1971. Rawls a proposé le voile d’ignorance comme moyen d’établir des principes de justice sociale auxquels adhérerait quiconque ne sachant pas à l’avance quelles seraient son identité et sa position dans la société.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/dNjgbv1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.