binoculars Marie Linner/Flickr

Le défi de l’investissement à long terme

PARIS – Tandis que la plus grave crise économique de notre existence entre dans sa septième année, la plupart des pays de l’OCDE demeurent en sous-performance. Cette année, la croissance du PIB des économies les plus développées de la planète devrait atteindre une moyenne de 2 %, contre 3,2 % à l’échelle mondiale. La période 2016 ne devrait pas être beaucoup plus prospère, étant prévu que la production augmente de 2,5 % dans l’OCDE, et que le PIB du reste de la planète connaisse une croissance de 3,8 % – aux alentours de la moyenne d’avant-crise.

Mais ce sont bel et bien les perspectives économiques à long terme de l’ensemble de la planète qui apparaissent assombries. À mesure que beaucoup de pays de l’OCDE connaissent un vieillissement de leur population, et que le rattrapage de croissance observé dans les principales économies émergentes commence à retomber, il est prévu que la croissance diminue au point de passer d’un niveau annuel moyen de 3,6 %, pour la période 2010-2020, à un niveau estimé à 2,4 % pour 2050-2060.

Bien qu’il s’agisse d’un déclin inévitable, il est possible d’agir pour l’atténuer. La mise en œuvre de politiques d’appui et d’incitation aux investissements à long terme sera indispensable si nous entendons nous extraire de la crise actuelle, et booster le potentiel de croissance planétaire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/yDFl2dZ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.