rogoff206_XinhuaLiu Jie via Getty Images_us inflation federal reserve Xinhua/Liu Jie via Getty Images

La peur de l’inflation est-elle justifiée ?

CAMBRIDGE – Les plans de relance budgétaire et monétaire massifs adoptés par les États-Unis et plusieurs autres économies développées suscitent un vif débat autour d’un possible risque tout proche d’inflation plus élevée. Les rendements des bons du Trésor américain à dix ans et les taux hypothécaires grimpent d’ores et déjà en prévision d’une situation dans laquelle la Réserve fédérale américaine – qui est de facto la banque centrale mondiale – se retrouverait contrainte d’élever les taux, déclenchant potentiellement l’éclatement de bulles d’actifs à travers le monde. Mais si les marchés surestiment probablement les risques d’inflation à court terme pour 2021, ils ne saisissent pas encore pleinement les dangers à plus long terme.

Un immense soutien macroéconomique est incontestablement nécessaire aujourd’hui et dans un avenir relativement proche. La récession engendrée par la pandémie se révèle plus grave encore que la crise financière mondiale de 2008, et plusieurs pans de l’économie américaine demeurent dans une situation désespérée. S’ajoute à cela, malgré plusieurs évolutions prometteuses liées aux vaccins contre le coronavirus, la possibilité de voir les choses empirer.

Dans ce contexte, le risque d’inflation réelle pourrait se matérialiser si l’indépendance des banques centrales et la mondialisation venaient à tomber en désuétude. À court terme, les décideurs politiques ont raison de craindre, si l’économie poursuit sa guérison, que les mesures de relance et l’épargne des consommateurs alimentent une explosion de la demande. Il est toutefois peu probable que ceci conduise à une explosion de l’inflation du jour au lendemain, principalement parce que la croissance des prix au sein des économies développées modernes constitue une variable à évolution très lente. Même lorsque l’inflation avait atteint deux chiffres au sein de nombreux pays riches dans les années 1970 (allant jusqu’à dépasser les 20 % au Royaume-Uni et au Japon), ce forte augmentation s’était étalée sur de nombreuses années.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/M2SwvJEfr