La leçon des élections italiennes

NEW-YORK – Le résultat des élections italiennes constitue un signal clair pour les dirigeants européens : les électeurs rejettent leur politique d'austérité.

Le projet européen, aussi idéaliste soit-il, repose depuis le début sur une structure pyramidale. Mais cela ne revient pas à encourager les technocrates à régir des Etats en court-circuitant semble-t-il les processus démocratiques et à imposer des politiques qui conduisent à un appauvrissement généralisé.

Même si les dirigeants européens évitent de le dire, une grande partie de l'UE est en dépression. Depuis le début de la crise, la diminution de la production italienne est de même proportion que celle des années 1930. En Grèce, le taux de chômage des jeunes dépasse maintenant 60%, et en Espagne 50%. Avec la destruction de son capital humain, le tissu social européen part en lambeaux et son avenir est menacé.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/h2wDy7V/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.