Lincoln, Roosevelt, Churchill...Obama ?

PARIS – Des circonstances exceptionnelles – plus précisément, l’ampleur et la gravité de la crise économique et financière – ont contribué à l’élection d’un homme exceptionnel, Barack Obama, à la présidence des États-Unis. Mais ces circonstances l’empêcheront-elles également de réussir ? L’énorme espoir qui a porté Obama au pouvoir l’emportera-t-il sur la tourmente du désespoir économique et social ? Le spectre menaçant d’une récession mondiale se propagera-t-il à l’Asie en déstabilisant ses deux géants, l’Inde et la Chine ?

Ce sont à ces graves questions qu’il faudra répondre, alors que le président élu prépare les Américains à un avenir qui sera très certainement difficile.

Les mêmes Américains qui criaient leur joie le soir du 4 novembre sont aujourd’hui saisis par la crainte, au fur et à mesure que les difficultés économiques deviennent plus réelles chaque jour, comme en témoignent les conséquences de la crise pour leurs voisins, quand ce n’est pas pour eux. Confronté à l’urgence d’alléger les souffrances de ses compatriotes, Obama ne sait que trop bien que « l’audace de l’espoir » ne suffira pas devant l’immensité de la tâche qui l’attend.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/Trmni8i/fr;