eichengreen139_STRAFP via Getty Images_coronavirushospitalpatient STR/AFP via Getty Images

Manuel économique de base face au coronavirus

BERKELEY – Les ministres des finances et gouverneurs des banques centrales du G7 se sont engagés la semaine dernière à utiliser « tous les outils politiques appropriés » pour limiter la menace économique soulevée par le coronavirus COVID-19. La question reste cependant sans réponse de savoir ce qu’ils entendent par « approprié », et de savoir quelles mesures porteront leurs fruits.

La réaction immédiate a consisté pour les banques centrales à réduire les taux, la Réserve fédérale américaine ayant été la première à le faire, très en avance sur les autres. Mais bien que les banques centrales soient en mesure d’agir rapidement, difficile de savoir dans quelle mesure elles peuvent réellement agir, compte tenu de taux d’intérêt déjà extrêmement bas. Quoi qu’il en soit, l’échec de la Fed dans la coordination de sa baisse de taux avec les autres grandes banques centrales a envoyé un signal négatif quant à la cohérence de la réponse apportée.

Par ailleurs, la politique monétaire ne saurait réparer des chaînes d’approvisionnement brisées. Mon collègue Brad DeLong tente de me convaincre qu’une injection de liquidités par les banques centrales pourrait permettre de relancer la circulation mondiale des conteneurs, comme ce fut le cas en 2008 (vous imaginez maintenant le genre de conversations que nous pouvons avoir à l’Université de Berkeley). Seulement voilà, le problème en 2008 résidait dans les flux financiers, que les injections de liquidités par les banques centrales pouvaient effectivement rétablir.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/utVWfzRfr