Following from Above

PARIS – L'intervention militaire française au Mali, qui se poursuit à un rythme extrêmement soutenu, a mis en évidence trois éléments essentiels.

Le premier est de confirmer la capacité de la France à s'imposer comme le premier acteur stratégique européen. À la fois parce qu'elle dispose d'un outil militaire important particulièrement réactif, révélé déjà lors de son intervention en Libye. Ensuite parce que cette capacité militaire est articulée à une vision du monde et non à la simple défense d'intérêts marchands.

Au Mali, la France ne cherche ni à mettre main basse sur des ressources ni à exporter la démocratie et encore moins à prolonger une Françafrique à laquelle elle ne croît plus. Elle vise plus prosaïquement à stabiliser une région soumise à une pression islamiste violente, exercée de surcroît par des forces non maliennes, et susceptible de déstabiliser l'ensemble de la sous-région tout en menaçant l'Europe.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/oQlS1H6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.