Paul Lachine

Cap à l’Ouest pour le Liban

BEYROUTH – Les électeurs libanais ont offert à l’alliance du 8 mars menée par le Hezbollah une défaite sans équivoque. Dans le cadre d’élections qui se sont déroulées dans un climat calme et pacifique, l’alliance pro-occidentale du 14 mars a remporté une majorité confortable de 71 sièges, contre 58 pour ses rivaux. Ces résultats ont provoqué un soupir de soulagement quasi audible chez les dirigeants arabes, tout autant que chez les leaders européens et nord-américains.

La crainte que l’alliance prosyrienne et pro-iranienne du 8 mars n’obtienne une victoire était palpable avant le vote. Non sans empressement, le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait anticipé publiquement un tel résultat.

La victoire de l’alliance du 14 mars est une bonne nouvelle pour le Liban et pour la région : grand triomphe de la modération et du pragmatisme sur l’extrémisme et la confrontation, elle promet de bonnes relations avec les amis arabes et occidentaux du pays. C’est aussi une bonne nouvelle pour le gouvernement Obama, qui craignait un revers régional peu après l’allocution historique du président le 4 juin au Caire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/qaUv6mz/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.