DNC Convention before hack Joe Raedle/Getty Images

Le Kremlin et les élections américaines

CAMBRIDGE – Début novembre, le président américain Barack Obama aurait contacté personnellement le président russe Vladimir Poutine pour le mettre en garde contre des cyber-attaques visant les élections présidentielles américaines. Le mois précédent, le Directeur du Renseignement National James Clapper et Jeh Johnson, le Secrétaire à la sécurité intérieure, ont accusé publiquement les plus hauts fonctionnaires russes d'utiliser des cyber-attaques pour à « interférer dans le processus électoral américain. »

Au lendemain des élections du 8 novembre, rien ne prouve que le piratage informatique ait interféré avec les urnes électroniques ni avec tout autre élément du système électoral. Mais pour des élections qui se sont jouées à 100 000 votes dans trois États clés, certains observateurs affirment qu'une cyber-interférence russe dans le processus politique peut avoir eu un impact significatif.

Peut-on dissuader à l'avenir des comportements russes de cette sorte ? La dissuasion porte toujours sur une personne et sur ce que l'on cherche à la dissuader de faire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/FU2S4eH/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.