51

Où est le problème de l’inégalité ?

CAMBRIDGE – A la lecture du nouveau livre influent de Thomas Piketty Le capital au XXIe siècle, on pourrait conclure que le monde n'a jamais été aussi inégal depuis l’époque des barons et des rois voleurs. Etrange, car la conclusion qui se dégage à l’issue de la lecture d’un autre excellent nouveau livre, The Great Escape de Angus Deaton (que j'ai récemment passé en revue), est que le monde aujourd’hui est plus égal que jamais.

Qui a raison ? La réponse dépend de si l'on considère les pays individuellement ou le monde dans son ensemble.

L’observation principale du livre de Deaton est qu’au cours des dernières décennies, plusieurs milliards de personnes dans le monde en développement, notamment en Asie, ont échappé à des niveaux vraiment désespérés de pauvreté. La même machine qui a accru les inégalités dans les pays riches a nivelé le terrain de jeu à l'échelle mondiale pour des milliards de personnes. En regardant de loin et en accordant le même poids à, disons, un Indien qu’à un Américains ou un Français, les 30 dernières années ont été parmi celles dans l'histoire humaine qui ont apporté les plus grands progrès pour améliorer le sort des pauvres.

Le livre brillant de Piketty documente l’évolution des inégalités à l’intérieur des pays, l'accent principal étant sur le monde riche. Une grande partie de la vague culturelle qui a entouré son livre a été le fait de personnes qui se considèrent comme appartenant à la classe moyenne dans leur propre pays, mais qui sont de classe moyenne supérieure, voire riche, selon les normes mondiales.