Ukraine : l'échec de la politique européenne

BERLIN – L'UE n'a probablement jamais rien vu de tel : le gouvernement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch a fait semblant de négocier un accord d'association pour faire marche arrière à la dernière minute. Les dirigeants de l'UE se sont sentis roulés dans la farine, tandis qu'à Moscou l'ambiance était à la fête.

Ainsi que nous le savons maintenant, Ianoukovitch négociait dans le seul but de faire augmenter le prix que la Russie aurait à payer pour garder l'Ukraine dans son orbite stratégique. Quelques jours plus tard, Ianoukovitch et Poutine signaient divers accords commerciaux et annonçaient que la Russie accordait à l'Ukraine un rabais sur le prix du gaz naturel russe et un prêt de 15 milliards de dollars.

Du point de vue de Ianoukovitch, cette conclusion sert l'Ukraine à court terme : le rabais sur le gaz l'aidera à passer l'hiver, le prêt l'aidera à éviter de faire défaut sur sa dette, et le marché russe dont dépend son économie lui restera ouvert. Mais à moyen terme, en rejetant l'UE au profit de la Russie, l'Ukraine risque d'y perdre son indépendance - dont dépend l'ordre post-soviétique en Europe.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/1i57iDafr