Jim Meehan

Les dividendes de la paix négligés par Israël

TEL AVIV – Vingt ans après les Accords d’Oslo, les perspectives pour un accord de paix global israélo-palestinien sont plus sombres que jamais. En fait, environ un demi-million de colons israéliens dans les territoires occupés (y compris dans Jérusalem Est) rend la création d’un État Palestinien contigu une mission presque impossible. Le regain de vigueur de la quête de la paix par l’administration du président des États-Unis Barack Obama est-il donc trop peu, trop tard?

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou affirme que son gouvernement n’a aucune condition préalable pour reprendre les négociations avec les Palestiniens. Pendant ce temps, le ministre du Logement de son gouvernement, Uri Ariel (lui-même membre d'une colonie et du parti annexionniste Maison juive), laisse monter une nouvelle vague d’expansion des colonies qui viserait à relier la frontière de 1967 avec la vallée du Jourdain, coupant ainsi le territoire palestinien. La propre insistance de Netanyahou sur des mesures « blindées » de sécurité est un euphémisme pour une présence israélienne dans la vallée du Jourdain, et non un retour aux « frontières d’Auschwitz » de 1967.

Le président palestinien Mahmoud Abbas est dans une position de trop grande faiblesse et trop occupé par sa rivalité avec les islamistes radicaux du  Hamas, maîtres à Gaza, pour se permettre le luxe politique de dévier des principales recommandations du nationalisme palestinien. Netanyahou non plus, un idéologue qui n’est visiblement pas à l’aise avec son appui forcé à l’idée de la cohabitation de deux États, dirige une coalition au pouvoir qui n’est pas vraiment pour la paix.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/qsiYMXV/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.