galbraith13_BettmannGetty Images_JFK Bettmann/Getty Images

Des nouveaux efforts visant à étouffer l'affaire JFK

AUSTIN – Revenons ensemble si vous le voulez bien sur le dernier retard dans publication intégrale des archives relatives à l'assassinat du Président John F. Kennedy à Dallas le 22 novembre 1963. Ces faits remontent à 58 ans en arrière. Depuis le 26 octobre 1992, quand le congrès a exigé la publication intégrale et immédiate de presque toutes les archives de l'assassinat de JFK, il s'est écoulé plus de temps qu'entre le meurtre proprement dit et le passage de cette loi.

Feu le sénateur John Glenn de l'Ohio - le célèbre astronaute-héros de l'ère Kennedy - a rédigé la loi de 1992. Elle stipule que « toutes les archives publiques relatives à l'assassinat (…) doivent comporter une présomption de divulgation immédiate et que toutes les archives devront être divulguées par la suite. »  La loi déclare que « uniquement dans quelques cas très rares, il existe un besoin légitime de protection continue des archives de ce type. »

Le Congrès a désigné de façon très spécifique le domaine d'application d'un tel besoin. La protection de l'identité d'un agent de renseignements « exigeant actuellement d'être protégé » était l'un de ces cas. De même, toute source de renseignements ou méthode « actuellement utilisée » fait l'objet d'une protection de ce genre. Dans certains cas, les questions de vie privée revêtent une importance capitale. En conclusion, un texte fut établi exemptant tout autre matière concernant « la défense, les opérations de renseignements, ou la conduite des relations étrangères, dont la divulgation risquerait de nuire à la sécurité nationale des États-Unis. »

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/0DCNL8ufr