La stratégie périlleuse de Poutine

NEW YORK – On ne saurait exagérer les risques de la crise ukrainienne. Le président russe Poutine pousse tant ouvertement qu'en sous-main à la séparation de la partie orientale de l'Ukraine. Il affirme le droit unilatéral de la Russie à y intervenir, en violation flagrante du droit international. Ses provocations pourraient entraîner une confrontation avec l'Occident.

Il a développé son point de vue lors d'une récente intervention à la télévision : les frontières de la Russie sont provisoires, elles sont dues aux accidents de l'Histoire, tel le rattachement à l'Ukraine de territoires russes dans les années 1920 et de la Crimée en 1954. Poutine prétend qu'il est du droit et du devoir de la Russie de défendre les habitants d'origine russe dans les pays voisins, notamment du fait de l'arbitraire des frontières actuelles.

D'après lui, si ces populations souhaitent réintégrer la Russie, cette dernière doit répondre à leur appel. Au cours de son intervention il a rappelé qu'à l'époque des tsars, l'Ukraine s'appelait Nouvelle Russie (Novorossia) - laissant clairement entendre qu'elle pourrait retrouver cette appellation.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/SGEH7Ds/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.