Les nouvelles controverses sur la croissance

PARIS – Pour la plupart des gouvernements, savoir quel taux de croissance économique il est raisonnablement possible d’espérer pour les années à venir est une question primordiale. Et, au moins pour les pays avancés, c’est une question à laquelle il est devenu particulièrement difficile de répondre.

Si l'avenir est à l’image du passé récent, les perspectives sont mauvaises. Depuis 2008, la croissance a été régulièrement inférieure aux prévisions. Parmi les pays les plus affectés par la crise financière, seuls quelques-uns - les USA, l'Allemagne et la Suède – se sont solidement installés sur le chemin d'une croissance dynamique. Pourtant même pour eux, le PIB de 2013 a été largement inférieur aux prévisions faites avant la crise.

Economistes et responsables politiques s'accordent toutefois sur l'idée que si la crise financière et la crise de l'euro ont affecté à la fois l'offre et la demande, la reprise va graduellement s’affermir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/49xRQqW/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.