6

La gravité du nouveau monde

MADRID – Ce n’est pas la première fois que le monde connait des transformations globales. Cependant, avec la mondialisation et les progrès technologiques, le rythme et l'ampleur de ces transformations ont considérablement accéléré. Au cours des prochaines décennies, cette tendance ne fera que s'intensifier – apportant avec elle un important potentiel d'instabilité.

Cela fait plus de 20 ans que l'Irak de Saddam Hussein a envahi le Koweït, incitant l'adoption quasi unanime des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies exigeant le retrait des forces irakiennes. Quand Saddam a défié les résolutions, une coalition de 34 pays, soutenant l'offensive aérienne des États-Unis connue sous le nom d'opération Desert Storm, a fait évacuer ses troupes du Koweït.

C'était en 1991, lorsque l'effondrement de l'Union soviétique avait laissé les Etats-Unis comme seule superpuissance mondiale. Néanmoins, ceci n'est plus le cas à l’heure actuelle – une réalité qui se reflète dans les réponses confuses de la communauté internationale aux violations territoriales similaires aujourd'hui.

Prenez l'invasion et l'annexion par la Russie de la Crimée qui s’est déroulée il y a quelques mois. Bien qu’elle ait clairement constitué une violation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, 11 pays ont voté contre la résolution de l'ONU condamnant cette action, et 58 pays – y compris l’ensemble des pouvoirs non-occidentaux – se sont abstenus. De toute évidence, l'équilibre mondial du pouvoir a changé.