European Parliament/Pietro Naj-Oleari

Quelles priorités pour l'Europe ?

MADRID – L'élection du Parlement européen a mis en évidence la frustration, le mécontentement et la défiance des électeurs tant à l'égard de l’Union européenne que de leur propre gouvernement. Les institutions européennes vont être confrontées maintenant à une législature marquée par un mécontentement croissant, tandis que l'euroscepticisme va peser lourdement sur les politiques nationales. Si l'UE veut conserver un minimum de confiance dans l'opinion publique, elle doit écouter davantage et agir en conséquence. Dans ce contexte il est indispensable d'établir des priorités stratégiques.

Incontestablement, il faut placer l'économie en tête de liste. Des progrès importants ont été accomplis en ce qui concerne les nouveaux instruments d'intégration comme le Mécanisme européen de stabilité (MES) et l'union bancaire. Mais beaucoup reste encore à faire.

La prochaine Commission européenne devra prendre des mesures audacieuses pour stimuler la croissance et lutter contre le chômage, de telle façon que les pays du sud européen réussissent à concilier la réduction de leur déficit et de leur endettement avec le retour de la croissance. Au bout du compte, c'est seulement cette dernière qui leur permettra de parvenir à une viabilité budgétaire à long terme. La Commission doit aussi lutter contre le chômage, en priorité celui des jeunes. Le retour du dynamisme, le rebond de la demande et de la consommation dépendent de son succès.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/dw9T4G7/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.