ito5_CHARLY TRIBALLEAUAFP via Getty Images_olympics CHARLY TRIBALLEAU/AFP via Getty Images

Les Jeux olympiques silencieux du Japon

TOKYO – Le 8 juillet, le gouvernement japonais a déclaré l’état d’urgence à Tokyo jusqu’au 22 août, en raison de la pandémie de COVID-19. Cela signifie que les Jeux olympiques de Tokyo, qui auront lieu du 23 juillet au 8 août, feront l’objet de restrictions majeures quant à la présence de spectateurs lors de grands événements.

Ces nouvelles restrictions déçoivent très certainement le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, qui se réjouissait de présenter les Jeux comme le symbole de la capacité du Japon à surmonter les difficultés rencontrées par le pays depuis le séisme de 2011 et la catastrophe nucléaire de Fukushima. Personne ne sera désormais là pour donner de la voix lors des courses et autres grandes compétitions. L’humeur festive de Tokyo s’est rapidement évaporée, de même que les espoirs de dynamisation de l’économie locale.

L’état d’urgence au Japon est certes beaucoup plus souple que les mesures de confinement imposées dans de nombreux pays occidentaux depuis 16 mois. La population peut encore poursuivre ses activités quotidiennes habituelles de type shopping et sorties au restaurant, avec toutefois davantage de restrictions concernant les heures d’ouverture des lieux de restauration et des grands magasins. Il s’agit pour autant de la quatrième déclaration d’état d’urgence pandémique à Tokyo depuis avril 2020, des restrictions sur la consommation d’alcool dans les restaurants ayant été ajoutées depuis la dernière, les conversations bruyantes sans masque étant suspectées de constituer une source de clusters de COVID-19.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/bBdxDh2fr