15

La prochaine étape d'Internet

BERKELEY – Il y a dix ans, le monde se remettait de l'éclatement de la bulle technologique et commençait à envisager avec plus de sobriété le potentiel d'Internet. Bien que la cupidité spéculative et la peur de passer à côté de cette opportunité aient poussé à surestimer les perspectives à court terme, les considérables perspectives à long terme d'Internet n'ont jamais été remises en doute. Moi et d'autres économistes optimistes avons supposé que l'information et la communication libres devaient annoncer une ère de croissance rapide de la productivité et d'amélioration du bien-être, dans une mesure plus ou moins grande, pour tout le monde sans tenir compte des compétences, richesses, ou des origines sociales. Avons-nous dit vrai ?

À bien des égards, la révolution des technologies de l'information et des communications (TIC) a fait plus que tenir ses promesses, et bien souvent de façon imprévisible. Pour beaucoup, la véritable merveille de l'ère numérique réside dans la création d'un univers parallèle. N'importe qui avec un ordinateur portable et une connexion Internet peut bavarder avec (ou sur) ses amis virtuels, assister à des événements extraordinaires qui peuvent s'être produits ou non, ou jouer à des jeux dans un monde imaginaire d'une complexité incomparable.

Erdogan

Whither Turkey?

Sinan Ülgen engages the views of Carl Bildt, Dani Rodrik, Marietje Schaake, and others on the future of one of the world’s most strategically important countries in the aftermath of July’s failed coup.

Internet a créé un paysage de rêve accessible à tous et qui peut stimuler chez chacun d'entre nous les plus grands délires de l'imagination. En effet, ceux qui se moquent de la valeur de cela devraient se rappeler que depuis les chants d'Homère autour du feu sur la colère d'Achille, les rêves sont notre plus grande source de plaisir et d'inspiration.

Mais les avantages d'Internet ne touchent pas seulement ceux qui travaillent ou jouent en ligne. D'une certaine manière, ils bénéficient à tout le monde. Rendez-vous dans un hypermarché Wal-Mart, Costco, Tesco, ou Lidl n'importe où dans le monde et comparez les prix, la qualité et la gamme des produits d'aujourd'hui avec ceux d'il y a une génération ou deux. Ce changement spectaculaire pour le meilleur reflète en grande partie le développement rapide des chaînes d'approvisionnement mondiales, avec un suivi en temps réel des préférences des clients permettant aux fabricants situés aux antipodes de savoir instantanément quoi, quand et combien produire.

Et ce n'est qu'un début. Les entreprises utilisent Internet pour « externaliser à grande échelle » de nouvelles idées et même pour permettre aux clients de co-concevoir leurs propres produits. De nouvelles plates-formes en ligne permettent aux gens ordinaires, sans argent ni compétences particulières, de partager leur voiture, leur chambre vacante, ou même des outils à fabriquer soi-même, en remettant ainsi en cause la domination des multinationales. « L'Internet des objets » connecte de simples articles ménagers (par ex. un thermostat) au Web, ce qui permet à son propriétaire d'économiser de l'argent et même de réduire ses émissions de carbone.

Et pourtant nous devons toujours demander si la nouvelle économie profite vraiment à tout le monde. Seulement quelques privilégiés, en particulier ceux qui combinent la pensée novatrice à la perspicacité financière, ont totalement conquis les avantages financiers de la révolution des TIC, en devenant du même coup ses enfants prodiges.

En bas de l'échelle économique, la plupart des gens, bien que bénéficiant d'un accès facile à la technologie à bas prix, ont perdu du terrain avec leurs revenus réels en chute libre depuis des années. Ce n'est pas une baisse temporaire : la main-d'œuvre dans les économies avancées d'Occident ne peut plus espérer une augmentation importante des salaires et la situation des travailleurs risque encore de s'aggraver.

En outre, les managers de cols blancs et d'employés (la matière grise qui maintient en mouvement le vrombissement mondial complexe des entreprises, et autrefois l'épine dorsale de la classe moyenne) ne sont plus en forte demande. Bon nombre de leurs compétences, qui ont longtemps justifié leur statut, carrières et niveau de vue, sont à présent superflues.

Support Project Syndicate’s mission

Project Syndicate needs your help to provide readers everywhere equal access to the ideas and debates shaping their lives.

Learn more

Pour une famille ordinaire de la classe moyenne d'aujourd'hui, un accident médical peut devenir une catastrophe financière. Acheter un logement implique de s'endetter tout une vie. Fournir une éducation décente à ses enfants implique de se battre et de faire des compromis. Les hypothèses qui rendaient possibles l'existence des ménages de la classe moyenne et de nombreux ménages de la classe ouvrière depuis au moins deux générations sont en train de disparaître sous nos yeux.

Qui fait entendre leurs voix ? La plupart des ménages ont tout à gagner à poursuivre la révolution des TIC. Mais les familles de la classe moyenne et de la classe ouvrière en bénéficieraient davantage si les prix très bas des produits et des services, de l'information libre et des expériences de loisirs virtuels devaient augmenter, plutôt que diminuer la valeur de leurs compétences monnayables. Le politicien qui saura comment diriger la révolution en conséquence pourrait ne jamais perdre un seul scrutin.