Matteo Salvini speaks at the annual Northern League Meeting Pier Marco Tacca/Getty Images

L’euro des populistes

BERKELEY – La majorité des Italiens veulent deux choses: un nouveau leadership politique et l'euro. La question est de savoir s’ils peuvent avoir les deux ensemble.

L’aspect nouveau leadership est incontestable. Les deux partis populistes pouvoir, la Ligue et le Mouvement Cinq étoiles (M5S), ont ensemble rassemblé 50% des suffrages exprimés lors de l'élection générale du 4 mars et, par conséquent, disposent de majorités dans les deux chambres du parlement du pays. Leurs majorités sont peut-être minces, mais l'élection, lors de laquelle les principaux partis de centre-droite et de centre-gauche n’ont obtenu que 33%, était un désaveu retentissant du statu quo.

Le deuxième aspect est moins bien connu, mais encore moins controversé: les sondages récents montrent que 60 à 72% des Italiens sont favorable à l’euro. Certains estiment que la monnaie unique protège leur épargne, tandis que d'autres la considèrent comme un emblème du statut de l'Italie en tant que membre fondateur de l'Union européenne. Or, si les motifs diffèrent, l'équilibre de l'opinion publique, lui, est clair.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/7F6Gned/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.