Italys Prime Minister Giuseppe Conte looks on during a confidence debate at the Senate ANDREAS SOLARO/AFP/Getty Images

Quand le populisme revient faire la loi chez lui

ROME – Les discussions au sujet de l'euro contiennent habituellement des propositions pour que des arrangements financiers complexes établissent la « résilience » contre le prochain choc économique. Pourtant le choc auquel nous assistons actuellement est politique. Les populistes progressent dans toute l'Union européenne et l'Italie, un membre fondateur, est à présent gouvernée par une coalition eurosceptique comportant le parti populiste Mouvement cinq Étoiles (M5S) et le parti nationaliste de la Ligue.

Comme cela se vérifie toujours lorsque des forces opposées au pouvoir en place prennent le pouvoir dans un pays du G-7 ou de l'UE, la question est maintenant de savoir ce qui va suivre et s'il y a un retour possible à la normale. Dans le cas de l'Italie, il est trop tôt pour le dire. Mais en attendant, nous pouvons réfléchir sur les leçons que peuvent en tirer les Européens pendant qu'ils tentent de contenir la marée populiste.

La leçon principale est que les pays européens ne peuvent pas tenir tête à la réapparition actuelle du nationalisme et du chauvinisme populistes à moins de coopérer. Malheureusement, la réponse aux victoires populistes jusqu'à présent a été semblable à la réponse au protectionnisme dans les années 1930, où chaque pays a tenté de reporter le problème sur les autres jusqu'à ce qu'il finisse par se retourner contre chacun d'entre eux.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/IktFJqQ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.