Chris Van Es

Fiasco israélien en haute mer

HAIFA – L’assaut mené par les commandos de la marine israélienne contre une flottille à bord de laquelle des militants pro-palestiniens étaient embarqués pour tenter de dégager Gaza du blocus israélo-égyptien, est une faute inexcusable. Ce long blocus, instauré depuis que le Hamas gouverne seul à Gaza – rompant de ce fait avec l’Autorité palestinienne – est une catastrophe humanitaire et une lourde erreur.

Il n’y a pas de “Mais ce n’était pas intentionnel” qui tienne. Le gouvernement du premier ministre Benjamin Netanyahu doit en demander pardon aux victimes, ordonner une enquête sur le sang que l’on a versé sur les ponts de la flottille, et proposer sincèrement la paix à ceux des dirigeants palestiniens qui y sont disposés, comme Abou Mazen, le président de l’Autorité palestinienne.

Le fait que le Hamas refuse de faire la paix n’a rien à voir avec le récent impair commis sur les eaux qui mènent à Gaza. Le fait que des combattants gazaouis aient lancé des roquettes sur des civils israéliens et continuent à le faire, non plus. Le fait que la flottille ne transportait pas uniquement des “militants de la paix,” mais également beaucoup de gens qui souhaitent la destruction d’Israël et des Israéliens, ne justifie en rien ce parachutage de soldats.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/dau82yK/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.