0

Israël et l'OTAN : un partenariat indispensable

MADRID – On a souvent avancé l'idée d'intégrer Israël à l'OTAN de manière à pousser l'Etat juif à faire les concessions nécessaires pour parvenir à un accord de paix israélo-arabe. Certains dirigeants israéliens (par exemple le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman) sont convaincus que l'intégration d'Israël à l'OTAN serait une mesure dissuasive majeure à l'égard l'Iran.

Mais du point de vue de l'OTAN il est hautement improbable que l'intégration totale d'Israël au sein de l'Alliance soit possible. L'article 5 de la charte de l'OTAN qui obligerait ses membres à se battre pour Israël si celui-ci était attaqué par l'un quelconque n'importe de ses nombreux ennemis potentiels dans une région endémiquement dangereuse poserait des problèmes au sein de l'Alliance.

De même, il n'est pas sûr que l'appartenance à l'OTAN soit dans l'intérêt d'Israël, un pays dont la doctrine de défense repose depuis toujours sur sa capacité à ne compter que sur ses propres forces et sur la liberté de manœuvre en matière de sécurité. L'alliance tacite avec les USA est une bien meilleure solution.

Par contre, une coopération ou même un partenariat avec l'OTAN - une étape intermédiaire pouvant potentiellement déboucher sur l'adhésion - pourrait être envisagée. Malgré le blocage du processus de paix et les effets négatifs pour Israël du conflit israélo-palestinien au plan international, au cours des dernières années l'OTAN et Israël on peu à peu renforcé leur coopération, ce qui bénéficie aux deux parties.