La Syrie sera-t-elle le prochain domino ?

LONDRES – Avec la chute des régimes tunisiens et égyptiens et la grogne dans les rues d’Alger à Téhéran, beaucoup se demandent maintenant quel sera le prochain domino à tomber. La Syrie, dont la dictature civile et militaire ressemble étroitement aux régimes déchus de la Tunisie et de l’Égypte, ne sera peut-être pas la prochaine sur la liste, mais elle semble néanmoins sur le point de basculer.

Bien sur, la vieille «amp#160;théorie des dominosamp#160;» des relations internationales n’était qu’une façon grossière de mettre l’accent sur le fait que différents éléments de n’importe quelle région sont liés les uns aux autres. Pour le monde arabe aujourd’hui, une meilleure métaphore pourrait être celle de l’échiquier, dont le retrait de ne serait-ce qu’un pion modifie inévitablement les relations entre toutes les autres pièces.

Aujourd’hui, alors que les manifestations enflent et se multiplient, les gouvernements de tous les états arabes du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord pensent probablement que, si on les laisse se débrouiller seuls, ils sont capables de canaliser les contestations internes.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/paKbHgG/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.