0

L’éradication de la polio est-elle une bonne idée ?

PHILADELPHIE – La polio s’est déclarée en Asie Centrale cette année avec 560 cas signalés au Tadjikistan. Des cas ont aussi été diagnostiqués en Russie et en Ouzbékistan, apparemment transmis par des voyageurs infectés mais asymptomatiques en provenance du Tadjikistan.

Le cas du Tadjikistan est particulièrement troublant car le pays avait été certifié exempt de poliomyélite par l’Organisation Mondiale de la Santé. La volonté d’éradiquer la polio pourrait mettre l’ensemble du monde à risque, comme le démontre la tragédie du Tadjikistan. Il ne fait aucun sens de parler de l’éradication de maladies comme la polio si une petite épidémie déclarée dans une partie reculée du globe peut rapidement se répandre et mettre en danger des milliards de personnes.

Ce scénario n’est pas une simple hypothèse. L’hémisphère occidental a été déclaré exempt de polio il y a 20 ans mais des cas ont été signalé en Haïti et en République Dominicaine aussi récemment qu’en 2000. Quatre cas ont été signalés dans une communauté Amish du Minnesota en 2005, et de nombreux autres ces dernières années en Angola, au Nigeria, en Ouganda, au Kenya, au Benin, en Inde, au Nigeria, en Somalie, au Pakistan, au Soudan, et ailleurs aussi.

De nombreux professionnels de santé publique estiment que le plus grand triomphe de la médecine dans ce siècle a été l’éradication de la variole. Cet extraordinaire accomplissement a été déterminant dans le fait que plusieurs gouvernements nationaux et internationaux et des associations, dont l’OMS, le Rotary International et la Fondation Gates, ouvrent pour éradiquer d’autres maladies infectieuses comme la rougeole, le paludisme et la polio.