Irak : des élections sous haute tension

BLOOMINGTON – Le 7 mars les Irakiens vont participer pour la deuxième fois à un scrutin parlementaire dans le cadre de la Constitution définitive de 2006. Beaucoup de spécialistes estiment que dans une nouvelle démocratie c'est la deuxième élection générale et non la première qui est le test le plus important. Dans ce cas, ces élections laissent présager des temps difficiles.

En termes de sécurité, la situation en Irak s'est dégradée de manière spectaculaire au cours des six derniers mois. Même si une grande partie de la violence en Irak depuis six ans paraît erratique et vise des cibles faciles telles que des marchés ou des restaurants, elle a changé de nature de l'été dernier.

Le 19 août 2009 - le sixième anniversaire de l'attentat au cours duquel le représentant de l'ONU à Bagdad a été tué - une série de nouveaux attentats a été perpétrée. Ces derniers, ainsi que d'autres depuis, visent l'Etat irakien et ses infrastructures, notamment le ministère des Finances et celui des Affaires étrangères, ainsi que les mairies et les tribunaux. Par ailleurs, alors que les troupes américaines se font plus discrètes, la violence quotidienne redouble d'intensité.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/TzV2n2I/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.