Iran contre Arabie saoudite

BERLIN – Chaque jour, le visage du « nouveau » Moyen-Orient nous est un peu plus exposé. À la différence de l’ancien Moyen-Orient, dont le destin était déterminé par les puissances occidentales dominantes (Royaume-Uni et France à l’issue de la Première Guerre mondiale, puis États-Unis à partir des années 1940 et jusqu’à aujourd’hui), ce nouveau Moyen-Orient ne dispose d’aucune hégémonie extérieure susceptible de le stabiliser. Et en l’absence de quelque puissance régionale dominante, un dangereux vide stratégique se dessine.

Les États-Unis, de manière assez évidente, n’ont plus la volonté – ou peut-être la capacité – de jouer leur rôle d’autrefois. Bien que l’Amérique n’ait pas vocation à retirer en totalité ses troupes de la région, toute intervention militaire directe, faisant notamment intervenir des forces sur le terrain, ne sera plus tenable compte tenu de la débâcle d’Irak. L’Amérique ne saurait y jouer un rôle militaire aussi longtemps que l’équilibre stratégique de la région ne sera pas menacé de manière absolue (ce qui explique les frappes américaines contre l’État islamique en Irak et en Syrie). En parallèle de ces questions, les États-Unis œuvrent actuellement sur le front diplomatique afin de résoudre, ou à tout le moins de contenir, une menace stratégique fondamentale – à savoir la menace soulevée par le programme nucléaire iranien.

Un certain nombre d’acteurs étatiques et non étatiques s’efforcent de combler le vide suscité par cette prudence nouvelle dont fait preuve l’Amérique, cette dernière étant en grande partie dépendante du soutien des puissances régionales, en premier lieu desquelles l’Iran et l’Arabie saoudite. La lutte que se livrent ces deux pays pour la suprématie régionale s’opère actuellement sur des champs de bataille indirects, à savoir au Liban, en Irak, en Syrie, et désormais au Yémen. En effet, l’insurrection des Houthis au Yémen marque l’entrée dans une nouvelle phase des conflits de la région au sens large. Non seulement s’opère-t-elle dans le sud de la péninsule arabique, directement aux frontières de l’Arabie saoudite, mais l’intervention militaire directe du Royaume expose au grand jour sa rivalité stratégique vis-à-vis de l’Iran.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/S9kpdUV/fr;
  1. China corruption Isaac Lawrence/Getty Images

    The Next Battle in China’s War on Corruption

    • Chinese President Xi Jinping knows well the threat that corruption poses to the authority of the Communist Party of China and the state it controls. 
    • But moving beyond Xi's anti-corruption purge to build robust and lasting anti-graft institutions will not be easy, owing to enduring opportunities for bureaucratic capture.
  2. Italy unemployed demonstration SalvatoreEsposito/Barcroftimages / Barcroft Media via Getty Images

    Putting Europe’s Long-Term Unemployed Back to Work

    Across the European Union, millions of people who are willing and able to work have been unemployed for a year or longer, at great cost to social cohesion and political stability. If the EU is serious about stopping the rise of populism, it will need to do more to ensure that labor markets are working for everyone.

  3. Latin America market Federico Parra/Getty Images

    A Belt and Road for the Americas?

    In a time of global uncertainty, a vision of “made in the Americas” prosperity provides a unifying agenda for the continent. If implemented, the US could reassert its historical leadership among a group of countries that share its fundamental values, as well as an interest in inclusive economic growth and rising living standards.

  4. Startup office Mladlen Antonov/Getty Images

    How Best to Promote Research and Development

    Clearly, there is something appealing about a start-up-based innovation strategy: it feels democratic, accessible, and so California. But it is definitely not the only way to boost research and development, or even the main way, and it is certainly not the way most major innovations in the US came about during the twentieth century.

  5. Trump Trade speech Bill Pugliano/Getty Images .

    Preparing for the Trump Trade Wars

    In the first 11 months of his presidency, Donald Trump has failed to back up his words – or tweets – with action on a variety of fronts. But the rest of the world's governments, and particularly those in Asia and Europe, would be mistaken to assume that he won't follow through on his promised "America First" trade agenda.