Iranian worshippers raise their fists ATTA KENARE/AFP/Getty Images

Le meilleur espoir du peuple iranien

LONDRES – L’un des aspects les plus extraordinaires des manifestations actuelles en Iran – les plus importantes depuis le Mouvement vert de 2009 – réside dans le fait que les cibles des protestations sont sans doute ceux-là mêmes qui les avaient initiées. Les théocrates ultraconservateurs iraniens semble avoir pensé qu’en attisant la colère autour de l’économie dans leurs fiefs politiques, ils mettraient en difficulté le président modéré Hassan Rohani. Si tel était leur objectif, les ultraconservateurs ont très mal anticipé l’ampleur du mécontentement du peuple iranien vis-à-vis de l’ordre établi – et notamment de leur propre rôle dans le statu quo.

Pour être clair d’emblée, malgré leur ampleur massive, il est peu probable que les manifestations aboutissent à la chute du régime. Les forces de l’ordre iraniennes sont en effet trop puissantes, et le système actuel constitue pour elles un enjeu trop important, puisqu’il leur confère un contrôle sur de larges pans de l’économie du pays.

Par ailleurs, les manifestants manquent pour l’essentiel d’un leader et d’objectifs clair. Quels que soient les encouragements que leur apporteront les puissances occidentales, il est quasiment certain que les manifestations s’achèveront sur une situation dans laquelle la ligne dure islamiste conservera ses bases de pouvoir, tandis que les gardiens de la révolution islamique garderont le contrôle de la plupart des actifs de l’État et des activités de sécurité.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/V6Hrm8c/fr;

Handpicked to read next