Delegates from the EU and P5+1 Qian Yi/ZumaPress

Après l'accord

BERLIN – Après 12 ans de négociations fastidieuses, l'Iran et les pays du « P5+1 » (Chine, France, Russie, États-Unis, Royaume-Uni plus Allemagne) sont parvenus à un accord global qui va permettre de limiter le développement par l'Iran de ses capacités nucléaires à des objectifs non militaires. En échange de sa coopération, l'Iran sera finalement relevé des sanctions punitives que les Nations Unies, l'Union européenne et les États-Unis lui ont imposé pendant des années. Cela représente un énorme succès diplomatique.

Naturellement les négociations ont suscité une foule des critiques, notamment celles du Congrès des États-Unis et du Parlement iranien, mais également de l'Arabie Saoudite, d'Israël et même de la France. Mais les avantages potentiels de l'accord sont indéniables.

Tout d'abord l'accord prouve que les dirigeants du monde (malgré leurs divisions sur une multitude de sujets comme le conflit en Ukraine et les différends territoriaux en mer de Chine méridionale), peuvent encore se réunir pour résoudre un problème commun. Cela permet également de rendre moins probable la prolifération nucléaire au Moyen-Orient, tout en renforçant le régime mondial de non-prolifération nucléaire. Et cela va permettre la normalisation des relations de l'Iran avec l'Occident.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/bXRKmIp/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.