salehiisfanahi7_ EU Vienna DelegationHandoutAnadolu Agency via Getty Images_iran vienna EU Vienna DelegationHandoutAnadolu Agency via Getty Images

Les négociations sur le nucléaire et la stratégie iranienne

BLACKSBURG, VIRGINIE – Au bout des 90 minutes réglementaires, le Liban menait 1 à 0 contre l'Iran en novembre dernier lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 2022. A ce moment-là, sur les médias sociaux, des Iraniens méfiants s'apprêtaient à faire porter la responsabilité de la défaite imminente de leur équipe sur leurs dirigeants politiques extrémistes. Selon eux, les dirigeants iraniens souhaitaient la défaite de l'équipe nationale pour complaire à leur affidé libanais, le Hezbollah. Mais lors des 4 minutes de prolongation, l'Iran a marqué deux buts et remporté la victoire.

Aujourd'hui le compte à rebours a commencé dans les négociations cruciales visant à remettre en application l'accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien de 2015. Mais à en croire les négociateurs américains, ils ne semblent pas pressés d'aboutir.

Or c'est l'ancien président américain Trump qui en 2018 a décidé de retirer unilatéralement les USA du Plan d'action global conjoint, le nom officiel de l'accord de 2015, et réimposé des sanctions économiques sévères à l'Iran. Malgré ce coup dur, l'Iran est resté dans l'accord pendant 14 mois supplémentaires avant d'augmenter son niveau d'enrichissement de l'uranium au-delà des limites fixées par le Plan d'action.

To continue reading, register now.

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

Subscribe

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

https://prosyn.org/jb3vWsufr