L’Iran face à la réalité

MADRID – Qui n’a pas déjà été trompé par l’illusion d’une flaque d’eau sur la surface d’une route en pleine canicule? Ou par une image en trois dimensions qui en fait n’est qu’une photo sur une surface plane? La nature de l’illusion réside dans le fait que nous confondons ce que nous percevons avec la réalité.

Ceci vaut pour les illusions de nature cognitive, mais aussi pour celles qui prévalent en politique. Selon le déroulement d’un événement donné, elles peuvent nous amener à faire de mauvaises appréciations de ce qui se passe vraiment.

Ces perceptions sont souvent formées par le truchement de conceptions et d‘expériences passées. Or, comme Robert Jervis l’a avancé dans son ouvrage publié en pleine guerre froide intitulé Perceptions and Misperceptions in International Politics (Perceptions et faussesimpressions en politique internationale), les illusions que nous créons influencent grandement nos décisions et deviennent même une cause fondamentale de conflit.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/rAwHoSB/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.