MPI/Getty Images

Un nouveau « moment Spoutnik » pour l’Amérique ?

CAMBRIDGE – La guerre commerciale naissante entre les États-Unis et la Chine est autant liée à la balance commerciale qu’à des considérations technologiques. Plusieurs rapports ont été publiés selon lesquels le département du Trésor des États-Unis élaborerait des règles visant à empêcher les entreprises chinoises d’investir dans les sociétés américaines opérant dans le domaine dit des technologies industriellement significatives, tandis que le département du Commerce envisagerait de nouveaux contrôles sur les exportations, visant à maintenir ces technologies hors de portée des Chinois.

Ces démarches font suite à la proposition du président américain Donald Trump consistant à imposer des droits de douanes sur 50 milliards $ de produits chinois, dont un grand nombre figurent sur la liste prioritaire du programme « Made in China 2025 » du président Xi Jinping, qui vise à transformer la Chine un leader mondial dans les secteurs hautement technologiques de l’aérospatial, de la robotique, des produits pharmaceutiques et des machines. Tandis que le gouvernement chinois refuse de repenser son initiative, l’Amérique demande à la Chine de cesser toutes les subventions étatiques et tous les octrois dans le cadre du programme. Les négociations commerciales butent sur cette question.

L’inquiétude de l’Amérique autour du programme Made in China 2025 est compréhensible, l’approche chinoise du développement technologique s’avérant pour le moins controversée. De meilleurs moyens de répondre aux politiques chinoises existent néanmoins, deux pour être plus précis.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/2cl1I8h/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.