Internet et inégalités

BERKELEY – Le creusement considérable des inégalités en Amérique au cours des 35 dernières années ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Depuis 1979, la tendance observée est claire : si vous étiez riche à l’époque, vous êtes sans doute devenu encore plus riche. Si vous étiez pauvre, vous l’êtes probablement resté.

Cette même période s’est néanmoins également caractérisée par une évolution technologique rapide. Les États-Unis connaissent actuellement une troisième révolution industrielle, à travers un bouleversement de l’ère de l’information, susceptible de revêtir une importance aussi capitale que les révolutions précédentes, qui transformèrent la société grâce à l’entrée en jeu de la vapeur, du fer, du coton ou encore des machines-outils, puis du moteur à combustion interne, de l’électricité et de l’acier.

Aujourd’hui, la quasi-totalité des habitants des pays développés – et bientôt de la plupart du reste du monde – peuvent facilement s’offrir un smartphone, obtenant ainsi un accès peu coûteux à tout un univers de connaissances humaines et de divertissement qui, il y a à peine une génération, échappait à la portée de tous sauf des plus riches. Est-il possible que les méthodes conventionnelles de mesure des inégalités et revenus nous conduisent à sous-estimer le bien-être dont nous jouissons aujourd’hui ?

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/nFD38olfr