36

Rareté financière dans un monde d’abondance

MILAN – Alors que les taux d'intérêt sont à des niveaux historiquement bas et que les banques centrales achètent tout ce qui bouge, le monde est inondé de crédit. Pourtant, paradoxalement, une grave pénurie de liquidités internationales met l'économie mondiale en danger.

« Liquidités internationales » fait ici référence à des actifs de grande qualité acceptés dans le monde entier pour payer des importations et le service de la dette extérieure. Ce sont les mêmes actifs que les banques centrales utilisent lorsqu'elles interviennent sur les marchés des changes. Ils servent de réserve de valeur fiable pour les investisseurs internationaux. Ils fournissent des repères de prix sur les marchés financiers. Enfin, ils sont largement acceptés comme garantie dans le cadre de prêts transfrontaliers.

Dès lors, la principale différence entre ces actifs internationaux et des actifs liquides en général, est que seuls les premiers sont acceptés dans un grand nombre de pays différents et utilisés régulièrement dans des transactions entre ces derniers.

La forme la plus importante de liquidités internationales sont, bien sûr, les obligations du gouvernement américain, qui sont détenues par les banques, les entreprises et les gouvernements d’autres pays. Plus généralement, les liquidités internationales comprennent les engagements des banques centrales des pays de l'OCDE (la base monétaire), les obligations des gouvernements centraux de ces pays notées AAA et AA, les titres de créance d'organisations supranationales comme la Banque mondiale et les banques régionales de développement, ainsi que l'or détenu de manière publique ou privée.