0

Au cour du raisonnement nucléaire de l’Iran

MELBOURNE – L’Iran est-elle déterminée à obtenir l’arme nucléaire ? Ou se contentera-t-elle d’une simple capacité nucléaire, susceptible de fabriquer des armes sans pour autant le faire ? La différence a-t-elle de l’importance ?  

Peu de questions internationales englobent des enjeux aussi forts que ceux-la. Si le profond pessimisme qui entoure les intentions iraniennes persiste, la plus grande inquiétude concerne une attaque préventive israélienne qui pourrait engendrer un nouveau conflit majeur au Moyen-Orient avec la probabilité de conséquences dramatiques pour l’économie mondiale.

Personne ne devrait sous-estimer la difficulté d’évaluer les intentions réelles de l’Iran. Et les signaux mitigés de la part de centres de pouvoir concurrents n’aident en rien ; ni d’ailleurs le contraste récurrent entre le discours iranien public, généralement claironnant, et le discours officieux, plutôt plus modéré. Les pessimistes et les sceptiques ont matière à s’inquiéter compte tenu de l’historique de cas d’obstructions et de stratégies de la corde raide de la part de l’Iran par rapport aux inquiétudes légitimes qu’éveillent ses programmes nucléaires. 

Ceci étant dit, trop d’hommes politiques et de commentateurs ont jugé trop rapidement, surtout en ce qui concerne la détermination irrévocable de l’Iran à fabriquer des armes nucléaires, ou à obtenir une capacité nucléaire suffisante, ce qui serait tout aussi dangereux.