mohieldin27_HoracioVillalobosCorbisviaGettyImages_homelessmanpplwalkingby Horacio Villalobos/Corbis via Getty Images

S’attaquer à l’inégalité est un choix politique

NEW YORK – Le monde a fait des progrès impressionnants dans la réduction de la pauvreté extrême, mais ces derniers se sont considérablement ralentis ces dernières années. Le problème est clair : pour éliminer la pauvreté extrême, il est nécessaire de s’attaquer à l’inégalité.

La bonne nouvelle est que l’inégalité entre les citoyens du monde entier a baissé depuis 1990, faisant le pendant de la réduction de la pauvreté. La mauvaise nouvelle est que l’inégalité dans chaque pays s’est accrue. La probabilité qu’une personne vive dans une économie inégalitaire est aujourd’hui beaucoup plus élevée qu’il y a 25 ans. Et, outre les revenus et la richesse, de grandes disparités demeurent — entre les pays et dans chaque société — sur le plan de l’alimentation et de la nutrition, des soins de santé, de l’éducation, de l’accès à la propriété foncière et à de l’eau potable, ainsi qu’aux autres choses essentielles pour vivre dans la dignité une vie bien remplie.

Loin d’être inévitable, l’inégalité est un choix politique. Les États qui souhaitent réduire les écarts de revenus et de richesse et améliorer la vie des plus démunis et les perspectives qui leur sont offertes ont fait preuve d’initiative et montré quelques progrès. Depuis 2015, les objectifs de développement durable des Nations unies — plus particulièrement l’objectif 10 — ont pour la première fois braqué les projecteurs sur cette question.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/Mu2JoQ5fr