sachs325_Bruna PradoGetty Images_brazilcoronaviruspovertyinequality Bruna Prado/Getty Images

L’inégalité, source de morts de la COVID-19

NEW YORK – Trois pays – États-Unis, Brésil et Mexique – concentrent près de la moitié (46%) des décès de la COVID-19 déclarés dans le monde, tout en ne représentant que 8,6% de la population mondiale. Environ 60% des décès en Europe se concentrent dans trois pays seulement – Italie, Espagne et Royaume-Uni – qui représentent 38% de la population européenne. Il y a eu beaucoup moins de décès et des taux de mortalité inférieurs dans la plupart des pays d'Europe du Nord et d'Europe centrale.

Plusieurs facteurs déterminent le taux de mortalité liée à la COVID-19 d'un pays : la qualité du leadership politique, la cohérence de la réponse du gouvernement, la disponibilité des lits d'hôpitaux, l'ampleur des voyages internationaux et la structure d'âge de la population. Pourtant, une caractéristique structurelle profonde semble façonner le rôle de ces facteurs : le revenu et la répartition des richesses des pays.

Les États-Unis, le Brésil et le Mexique ont des inégalités de revenu et de richesse très élevées. Selon la Banque mondiale, le coefficient de Gini pour les dernières années (2016-18) est de 41,4 aux États-Unis, 53,5 au Brésil et 45,9 au Mexique. (Sur une échelle de 100 points, une valeur de 100 signifie une inégalité absolue, c’est-à-dire une situation dans laquelle une personne contrôlerait l’ensemble des revenus ou de la richesse, et une valeur de zéro signifie une distribution complètement égale par personne ou ménage).

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/8uWWb2Pfr