0

L’économie indienne : un état des lieux

NEW DELHI – Les économistes sont aujourd’hui plongés dans la plus grande perplexité : comment par exemple qualifier la situation économique actuelle ? S’agit-il d’une dépression, d’une récession ou en fin de compte d’une reprise ? Qu’en est-il de l’euro ? Va-t-il stagner ou repartir à la hausse  ?

Tandis que ces questions occupent les esprits des ministères des Finances et des facultés  d’économie dans le monde entier, le PIB de l’Inde poursuit sa croissance et devrait cette année atteindre 9,4 pour cent. Le gouvernement estime qu’elle dépassera sous peu les 10 pour cent.

Bien que plusieurs analystes soient surpris que l’Inde ait pu maintenir une telle croissance pendant si longtemps – et même dans le contexte d’une crise économique mondiale – l’étonnement n’est pas de mise. En 1750, la part de l’Inde dans le PIB mondial s’élevait à 25 pour cent. En 1900, à l’apogée de l’impérialisme, cette part n’était plus que 1,6 pour cent. L’Inde tente simplement aujourd’hui de réaffirmer sa place traditionnelle dans l’économie mondiale.

Mais en est-elle capable ?