Inde: un bouleversement historique

Le jour qui a précédé la proclamation du résultat inattendu des élections en Inde ressemblait au calme qui précède la tempête. Prévoyant un parlement divisé, plutôt que de se lancer dans de bruyantes proclamations, les différents partis se sont livrés sans bruit à des calculs sur des alliances possibles. Mais le 12 mai, on a assisté à une "tandava", cette danse indienne de portée cosmique qui met le corps sens dessus dessous.

La politique indienne a subi un véritable bouleversement. Le Parti du Congrès qui semblait être tombé dans l'apathie et sans véritable leader a soudain rebondi et remporté la victoire, remettant sur le devant de la scène la famille Nehru-Gandhi qui a longtemps dominé la vie politique indienne après l'indépendance, il y a un peu plus d'un demi-siècle.

Le plus étonnant dans cette redistribution des cartes a été le mécontentement exprimé vis-à-vis du Parti du peuple indien (BJP), à la tête de l'Alliance nationale démocratique (NDA) qui dirigeait le pays. Il a permis à l'Inde d'avoir un taux de croissance sans précédent, mais sa politique et ce qui compte encore davantage, son discours, paraissaient ignorer la grande majorité des pauvres qui n'ont guère bénéficié du développement économique qui a accompagné l'essor des nouvelles technologies. Il a fait campagne comme s'il allait être récompensé pour toutes les bonnes choses qu'il a faites, mais plutôt que de le récompenser, les électeurs ont préféré revenir vers la famille Gandhi.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/M7KVrsa/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.