Combler le retard technologique de l’Inde

MUMBAI – Il est difficile d’ignorer le paradoxe que l’Inde, qui produit des solutions à nombre des plus épineux problèmes en matière de technologies de l’information que les plus grandes sociétés internationales doivent régler, est un pays qui a peu profité du progrès technologique. Heureusement pour les citoyens de l’Inde, le premier ministre Narendra Modi a l’intention de changer cet état de fait.

On constate également un retard substantiel de l’Inde sur la Chine, son homologue de l’Asie émergente, car pendant que la Chine a créé le plus grand bazar en ligne du monde et est devenue à la pointe des énergies renouvelables, l’Inde a à peine commencé à explorer le potentiel du commerce électronique ; les outils informatiques demeurant hors de portée de millions de petites et moyennes entreprises ; et la plupart des citoyens n’ont toujours pas accès à l’économie numérique.

Pour mettre l’Inde à niveau, le gouvernement de Modi a annoncé en août, une initiative numérique nationale : 1 130 milliards de roupies (19 milliards $) en investissement pour assurer la distribution de communications à large bande à 250 000 petites agglomérations, l’accès universel aux communications mobiles, le développement des services publics en ligne et la prestation par des moyens électroniques de toute sorte de services de base. Il va sans dire que ces développements feront beaucoup pour faire progresser les projets de l’Inde en matière de prestation électronique des services gouvernementaux.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/6ba9qZT/fr;