L’Inde en jeu

NEW DELHI – Le 1er juin, l’ Indian Premier League (IPL) a atteint un apogée assourdissant lors d’un match de finale plein de suspense, auquel assistaient 60.000 supporters massés dans un nouveau stade, et quelques 300 millions de téléspectateurs dans le monde entier. Alors que les pom-pom girls paradaient en agitant leurs pompons colorés et que les joueurs stars internationaux, revêtus des couleurs vives de leurs équipes, pensaient à leur chèque de 2,5 millions de dollars, les billets pour le match atteignaient jusqu’à 2500 dollars la place au marché noir.

S’agissait-il de foot, de basket ? Non, l’IPL est la dernière innovation indienne à révolutionner le plus guindé des sports victoriens – le cricket.

Alors que le monde globalisé découvre l’Inde du XXIème siècle, avec ses passionnés d’informatique, ses entrepreneurs efficaces, ses défilés de mode et divertissements fastueux – sans grand rapport avec les images habituelles des fakirs sur les planches à clous, les maharadjahs sur les éléphants ou les mendiants avec leurs bols à aumônes – il découvre également que l’Inde est obsédée par un sport qui pour une grande majorité d’entre nous évoque le XIXème siècle.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/dc9vBsZ/fr;