0

Dans l’ombre de Tamerlan

L’Amérique est officiellement entrée dans une alliance stratégique avec l’Ouzbékistan, une alliance qui ne manquera pas de redessiner la carte géopolitique de l’Asie centrale. Alors que les États-Unis cherchaient tranquillement à s’insinuer dans les bonnes grâces des États d’Asie centrale tels que le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan depuis leur rupture d’avec l’Union soviétique dix ans plus tôt, ils ont forgé des relations militaires inter-armées avec plusieurs d’entre eux sous les auspices du programme de Partenariat pour la Paix de l’Otan. Une présence militaire américaine proche de la frontière sud de la Russie aurait encore paru impensable quelques semaines plus tôt.