Margaret Scott

Sur les traces de Gandhi, de Mandela et de Havel

LONDRES – La cérémonie de remise du prix Nobel de la paix au Chinois Liu Xiaobo,  écrivain et militant des droits humains actuellement en prison, aura lieu le 10 décembre à Oslo. Pour la première fois dans l'Histoire, ni le lauréat ni un membre de sa famille ne sera présent.

Le gouvernement chinois a assigné à résidence à Pékin sa femme, Liu Xia qui est une photographe renommée, pour l'empêcher de participer à la cérémonie. Il a aussi essayé de dissuader les représentants d'autres pays d'y assister.

Il n'est guère étonnant que Poutine ait été l'un des premiers à se soumettre au diktat du gouvernement chinois. Bien plus inquiétant, à moment donné le Comité Nobel norvégien lui-même a donné l'impression qu'il allait s'incliner devant la volonté de Pékin. Finalement il n'a pas cédé. C'était la moindre des choses : un prix qui récompense le courage moral ne pouvait être compromis par ceux qui l'attribuent.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/aNMylkU/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.