Stephen Jaffe/IMF/Getty Images

Le FMI ne comprend toujours pas la crise de l'euro

WASHINGTON – En juillet, le Bureau d'évaluation indépendant du FMI (IEO, Monetary Independent Evaluation Office) a publié un rapport crucial sur la manière dont le Fonds a géré la crise de l'euro après 2010. Ce rapport est certes critique, mais comme les autres autoévaluations du FMI, il n'aborde pas plusieurs points clés.

Il estime notamment que le Fonds est prisonnier des intérêts européens - ce qui n'est guère surprenant, car le tiers du Conseil exécutif du Fonds est constitué d'Européens. Par ailleurs, le Fonds s'est trompé en croyant que "l'Europe est différente" et "qu'un arrêt brusque ne peut survenir au sein de la zone euro".

Lors d'une crise financière, les autorités doivent réagir rapidement pour remédier à ses causes et restaurer la confiance. C'est ce que les dirigeants américains ont fait à l'automne 2008, alors que les Européens ont hésité - ce que l'IEO ne mentionne pas.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Fk1cRQS/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.