L’arme démographique secrète du Japon

NEW YORK – Alors que débutent les réunions ente la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International à Tokyo, les dirigeants japonais se voient confrontés à un désastre démographique. Selon une étude récente de l’institut japonais de recherche sur la population et la sécurité sociale, d’ici 2060, le pays aura perdu près d’un tiers de sa population de 2010  qui était de 128 millions d’habitants, et à peine la moitié de cette population réduite aura entre 15 et 65 ans – le groupe d’âge plus productif dans n’importe quelle économie.

Ces chiffres sont habituellement produits par les guerres ou les épidémies, et ils impliquent à la fois une chute dramatique dans le nombre des jeunes susceptibles de subvenir aux besoins des plus âgés et un poids de la dette d’autant plus important pour un pays qui supporte déjà l’une des dettes les plus lourdes de la planète.

Les responsables politiques japonais ont trois options pour résoudre ce problème : trouver un moyen de relancer de façon spectaculaire le taux de natalité du pays, ouvrir cette société insulaire à une vague de migrants, ou enfin révéler l’arme secrète du pays – l’énergie, les compétences, et l’ingénuité des femmes japonaises.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/4iHVE5v/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.