Un ordre du jour pour la santé globale plus sain

LONRES – Les dirigeants du monde se réuniront à New York le 25 septembre pour une session spéciale de l’ONU afin de déterminer les axes d’un nouvel ensemble d’objectifs de développement durable (ODD). Considéré comme une « opportunité générationnelle », le potentiel de ce nouvel instrument est effectivement important. Mais certains éléments suggèrent que les objectifs optimaux de santé pourraient être détournés.

Les ODD succèderont aux objectifs de développement du millénaire (Millennium Development Goals) adoptés en 2000 et qui expirent en 2015. Ces objectifs du millénaire se sont avérés instrumentaux pour galvaniser la volonté politique et concentrer les ressources financières sur un ensemble limité de besoins de base dans les pays aux revenus faibles et moyens. L’existence de millions de personnes, particulièrement en Afrique sub-saharienne, est aujourd’hui meilleure.

Ces ODD ont fait l’objet d’une année de consultations étendues, de lobbying et de débats. Un consensus émerge dans certains domaines : les nouveaux objectifs devraient reprendre les objectifs du millénaire inachevés ; ils devraient inclure non seulement la pauvreté, mais aussi les limites de la planète, y compris le changement climatique ; et ils devraient être d’envergure universelle pour répondre aux défis tels que le creusement des disparités tant dans les pays pauvres que dans les pays riches.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/ogfGLb1/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.