0

Le dollar, une devise à risque ?

CAMBRIDGE – Les responsables chinois et les investisseurs privés partout dans le monde se demandent ouvertement si les investissements en dollars sont menacés. Une grande partie des 2000 milliards de réserve étrangère du gouvernement chinois étant en dollars, ils ont une bonne raison de se préoccuper de l'évolution de la valeur du billet vert. Les investisseurs qui détiennent des dollars en quantité moindre et qui peuvent de ce fait se tourner vers d'autres devises plus facilement que la Chine ont raison de se demander s'ils doivent diversifier leurs avoirs de sorte que le dollar y occupe moins de place, ou même éviter complètement le dollar.

Leur crainte quant à l'avenir du dollar tient à différents facteurs liés entre eux. Le   dollar va-t-il continuer sa baisse entamée depuis longtemps par rapport aux autres devises ? Si   la tendance actuelle se poursuit, l'énorme augmentation de la dette des USA dans la décennie à venir et au-delà va-t-elle générer l'inflation ou même mettre le pays en cessation de paiement ? La croissance explosive des réserves des banques commerciales va-t-elle entraîner rapidement l'inflation au moment où l'économie redémarre ?

Il y a beaucoup de sujets d'inquiétude, mais la crainte à l'égard du dollar est exagérée. Commençons par l'évolution négative la plus probable : un taux de change du dollar en chute libre par rapport aux autres devises. Même après sa légère remontée par rapport à l'euro intervenue récemment, le dollar a perdu 15% de sa valeur comparé à ce qu'elle était il y a 10 ans et 30% de sa valeur comparé à ce qu'elle était il y a 25 ans, ceci en référence à un panier étendu constitué des principales devises.

Même si des accès occasionnels de nervosité des marchés financiers mondiaux poussent le dollar à la hausse, je m'attends à ce qu'il poursuive sa baisse par rapport à l'euro, au yen japonais et même au yuan chinois. Cette baisse est nécessaire pour réduire l'énorme déficit commercial que les USA entretiennent avec le reste du monde.