L’économie politique de 2013

NEWPORT BEACH – A voir les dirigeants américains se bousculer durant les derniers jours de 2012 afin d’éviter une « falaise fiscale » qui aurait plongé l'économie dans la récession, on a eu une nouvelle illustration d'une vérité qui dérange : la politique désordonnée demeure un des principaux moteurs des évolutions économiques.

Dans certains cas au cours de 2012, la politique a été une force positive : voyez la capacité du premier ministre Mario Monti de tirer l’Italie hors du gouffre de la crise financière. Mais, dans d'autres cas, comme en Grèce, le dysfonctionnement politique a aggravé les problèmes économiques.

Les liens étroits et fondamentaux qui unissent la politique et l'économie sont susceptibles de persister en 2013. Ceci dit, il faut aussi s'attendre à une segmentation beaucoup plus importante en termes d'impact – et à ce que les conséquences affectent aussi bien les pays individuels que le système mondial dans son ensemble.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/LiWWsC4/fr;