Qui aime la Chine ?

NEW YORK – Des dizaines de milliers de personnes « occupent » les rues remplies de gaz lacrymogène de Central district à Hong Kong pour faire reconnaître leurs droits démocratiques. Un grand nombre d'autres manifestants pourraient bientôt les rejoindre. Bien que cette agitation gêne certains hommes d'affaires et banquiers, les manifestants ont raison de protester.

Le gouvernement chinois a promis aux citoyens de Hong Kong qu'ils pourraient élire librement leur Chef de l'exécutif en 2017. Mais étant donné que les candidats doivent être soigneusement approuvés par un comité non élu de candidats pro-chinois, les citoyens risquent bien de n'avoir aucun véritable choix à faire. Seules peuvent postuler les personnes qui « aiment la Chine », c'est-à-dire qui aiment le Parti Communiste Chinois (PCC).

On peut presque comprendre pourquoi les dirigeants chinois doivent être déroutés par ce spectacle de défiance face à Hong Kong. Après tout, les Britanniques ont simplement nommé des gouverneurs quand Hong Kong était encore une colonie de la Couronne et à cette époque, personne n'a protesté.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/OMdDRAW/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.